Michelle Perrot : L'histoire des femmes, femmes et hommes

Les grands entretiens

Au milieu du XVIIIe siècle, la femme était considérée comme la "femelle de l'homme". Et le sexe féminin a été dénommé le "sexe faible" en raison de la nature biologique de la femme dont le squelette, la stature, le cerveau de taille plus petite, engendraient forcément une intelligence moindre. A cette infériorité physique s'ajoutait l'idée d'une infériorité psychologique, notamment pour cause d'hystérie, une maladie des nerfs dont on a reconnu plus tard qu'elle touchait aussi les hommes.

RÉALISATEUR :
Martichoux Elisabeth
COPYRIGHT :
2006
PRODUCTEUR(S) :
Issy-les-Moulineaux : France 5, 2006
En partenariat avec

France Télévisions, dans le cadre de sa mission de service public, édite lesite.tv pour Eduthèque avec le soutien de Canopé et propose des extraits vidéo et audio de programmes diffusés sur les antennes du groupe : France 2, France 3, France 4, France 5, France Ô.

Votre avis