Données personnelles et réseaux sociaux

La collab' de l'info

Comment protéger ses données personnelles sur les réseaux sociaux ?


- Je suis Laurent Bignolas, je présente "Télématin" sur France 2.

- Et je suis Aude GG, comédienne et créatrice du programme “Virago” sur Youtube.

- Voilà, ça ce sont nos identités réelles. Mais nous avons, et vous aussi, une identité numérique, composée des traces que nous laissons sur Internet. Par exemple ce que nous diffusons, comme les partages de photos et de vidéos.

- Ce que nous pensons, à travers les tweets, les retweets, les commentaires.

- Ce que nous aimons : nos loisirs, nos goûts, nos likes.

- Ce que nous disons de notre identité réelle : nom, localisation, âge, profession, situation familiale, situation amoureuse, c’est compliqué, tout ça...

- Ce que nous montrons comme nos avatars.

- Ce que nous écrivons en statut.

- Ce que nous achetons.

- Ce que… je n’ai plus d’idée.

- Et là, vous vous dites : Et alors ?

- Vous savez, toute la journée vous utilisez des applis et vous passez votre temps sur des sites parfaitement gratuits comme Youtube, Google, Facebook, etc... Mais j’ai une révélation incroyable à vous faire : ils ne vous proposent pas leurs services juste par bonté d’âme.

- Il y a un proverbe qui dit : “Si c’est gratuit, c’est que vous êtes le produit.” Si tous ces sites et applis génèrent des milliards de bénéfices alors que vous ne payez rien, c’est principalement grâce aux revenus publicitaires. Et Internet a complètement révolutionné la façon de faire de la pub.

- Les panneaux publicitaires dans la rue, les encarts dans les journaux ou bien les spots télé s’adressent à tout le monde, sans véritable personnalisation. Mais sur Internet, c’est beaucoup mieux organisé : imaginons que j’ai envie de m’acheter un nouveau smartphone, je fais une recherche sur Google, puis je vais sur Facebook. Eh bien je vous parie qu’on va me proposer une pub pour un smartphone. 

- Les pubs Google, Facebook, Youtube, toutes sont ciblées en fonction de votre profil numérique. Et c’est logique : si vous avez 15 ans et que vous passez votre temps sur, euh… Frosties ?

- Fortnite.

- C’est ça. Et bien ça n’a aucun intérêt pour un publicitaire d’essayer de vous vendre un... lampadaire de jardin. C’est beaucoup plus intéressant de vous diffuser des pubs pour un super casque audio avec micro intégré. Et là, vous vous dites probablement encore :

- “Tant mieux si les pubs que je vois me correspondent, elles ont plus de chances de m’intéresser.” 

- Le souci, c’est que ces données ne représentent pas que des enjeux commerciaux. Vous avez peut-être entendu parler du scandale Cambridge Analytica. Cette entreprise, qui récupérait et analysait les informations personnelles des utilisateurs Facebook, aurait aidé Trump à devenir président. 

- Dites-vous que ce type de programme utilisé par Cambridge Analytica permet, à partir des traces que vous laissez sur Facebook, de déterminer à plus de 80% votre couleur de peau, votre orientation sexuelle, vos convictions politiques. Les équipes de campagne de Trump ont donc pu cibler très précisément leurs messages de propagande.

- Dans le district de Little Haïti, les internautes ont vu par exemple apparaître dans leur flux Facebook une info, comme quoi Hillary Clinton, la concurrente de Trump, aurait échoué dans son aide aux habitants, après le tremblement de terre qui a secoué l’île. Les afro-américains, de leur côté, ont eu droit à une vidéo de la candidate, affirmant que les hommes noirs sont des prédateurs.

- Vous voyez comment ces informations extrêmement ciblées peuvent manipuler l’opinion des gens et peuvent mener à l’élection d’un candidat ? Suite à ce scandale, Mark Zuckerberg, le président de Facebook, a assuré qu’il ferait tout pour éviter à nouveau une telle fuite des données. Mais…

- Si vous préférez protéger vous-même vos données pour éviter que quiconque puisse s’en servir, voici quelques conseils. Lisez les accords de confidentialité d’utilisation des applications. Par exemple celles de Snapchat. Voilà, c’est pas trop long à lire… Ok, un vrai conseil alors. Remplissez au minimum votre présentation, refusez la reconnaissance faciale, ce qui vous évite ensuite d’être identifié sur des photos ou des vidéos qui ne vous plairaient pas.

- Pensez à vérifier régulièrement votre historique personnel de navigation. Au niveau de votre bandeau photo, allez sur « afficher l’historique personnel ». Repérez les posts identifiés comme « publics » que vous pouvez modifier en cliquant sur le crayon et la croix. D’ailleurs je vous conseillerais plutôt de ne publier que pour une audience limitée.

- Sur YouTube vous avez aussi un historique des vidéos que vous visionnez, et vous pouvez désactiver cette fonction.

- Dernier conseil : vous pouvez choisir de surfer sur des navigateurs privés tels que Qwant ou DuckDuckGo, qui sont des moteurs qui ne gardent pas l’historique des recherches ni les données personnelles.

- Souvenez-vous qu’internet est un espace public, nos données personnelles sont potentiellement diffusables et utilisables dans le monde entier. Alors sur le net, au maximum : restez invisibles. Au revoir !

- Ah, donc c’est à moi de terminer toute seule ? Bon eh bien, c’est la fin de cet épisode, n’hésitez pas à aller regarder les autres vidéos de cette chaîne.

RÉALISATEUR :
David Tabourier
AUTEUR(S) :
Benjamin Valiere
COPYRIGHT :
2018
PRODUCTION :
2018
DIFFUSION :
2018
PRODUCTEUR(S) :
France Télévisions
En partenariat avec

France Télévisions, dans le cadre de sa mission de service public, édite Lesite.tv pour Eduthèque avec le soutien de Canopé et propose des extraits vidéo et audio de programmes diffusés sur les antennes du groupe : France 2, France 3, France 4, France 5, France Ô.

Votre avis