La crise du 13 mai 1958 à Alger

Guerre d'Algérie, la déchirure

La reddition de l'ALN (Armée de libération nationale) ne signifie pas, pour autant, la fin de la guerre. Après les événements liés à la bataille d'Alger, le 8 janvier 1958, l'aviation française bombarde le village tunisien de Sakiet Sidi-Youssef, base arrière et soutien logistique de l'ALN. La réprobation internationale est grande. En pleine tourmente, la France n'a plus de gouvernement, une grave crise politique conduit à l'effondrement de la IVe République. Le 9 mai, le FLN (Front de libération nationale) annonce l'exécution de trois militaires français. Cet événement agit comme un catalyseur. Le 13 mai, l'armée prend le pouvoir en Algérie, un Comité de salut public, censé diriger l'Algérie, se forme. Un pouvoir sans aucune légalité dont les chefs militaires réclament à sa tête une autorité forte et stable en la personne du général de Gaulle.

RÉALISATEUR :
Le Bomin Gabriel
COPYRIGHT :
2012
PRODUCTEUR(S) :
Paris : NILAYA PRODUCTIONS, 2012; Bry sur Marne : INA, 2012
En partenariat avec

L’Ina propose sur lesite.tv une sélection de vidéos en lien avec les thématiques historiques abordées par les programmes scolaires pour les périodes antérieures à 1914. 

Retrouvez également sur le site pédagogique Jalons de l’Ina 1750 vidéos de 1914 à nos jours.

Votre avis